La fermeture de voies du pont Mercier : les ambulances de la CETAM pourront traverser en urgence

Le mardi 5 juillet 2011

 

Concernés par les fermetures du pont Mercier, la Coopérative des techniciens
ambulanciers de la Montérégie (CETAM) et les services d'urgences des territoires se sont réunis afin de prévenir les
situations problématiques qui pourraient en découler. Voulant assurer à la population des services ambulanciers
adéquats malgré la fermeture de voies routières, la CETAM a pris part à ces discussions. La population peut être
rassurée : des procédures ont été établies pour permettre le passage des ambulances malgré le contexte actuel.
Avec des représentants du Conseil de bande de Kahnawake, les différents services d'urgence se sont réunis pour
étudier les problèmes résultants de la fermeture de voies routières sur le pont : Se sont ainsi rencontrés les Peace
Keepers, la CETAM, Urgences-Santé, le Service des incendies de Kahnawake et de Montréal, la Sureté du Québec,
la Centrale de communication Alerte-Santé (répartition des ambulances) et l'Hôpital Anna-Laberge de Châteauguay.
Cette coopération a permis l'élaboration de solutions facilitant la circulation des véhicules d'urgence sur le pont.
« Les procédures établies nous permettent de nous assurer qu'en cas de besoin et malgré les fermetures, nos
véhicules ambulanciers pourront rapidement traverser sur le pont Mercier », affirme Denis Bourdeau,
coordonnateur de la CETAM pour le secteur concerné. « C'est à l'initiative du Conseil de bande de Kahnawake que
nous avons eu l'occasion de réfléchir au problème et de se préparer à toute éventualité, pour le bien-être de la
population. Les fermetures de voies sur le pont ne perturberont pas nos activités, si essentielles pour la santé de la
population » selon Patrick Jasmin, relationniste pour la CETAM.
La CETAM, c’est plus de 300 paramédics qui sauvent des vies semaine après semaine. C’est aussi le plus important
service ambulancier en Montérégie. Elle offre ses services à une population de plus de 675 000 personnes dans 70
municipalités sur un territoire d’environ 2700 km2.

Concernés par les fermetures du pont Mercier, la Coopérative des techniciens ambulanciers de la Montérégie (CETAM) et les services d'urgence des territoires se sont réunis afin de prévenir les situations problématiques qui pourraient en découler. Voulant assurer à la population des services ambulanciers adéquats malgré la fermeture de voies routières, la CETAM a pris part à ces discussions. La population peut être rassurée : des procédures ont été établies pour permettre le passage des ambulances malgré le contexte actuel.

 

Avec des représentants du Conseil de bande de Kahnawake, les différents services d'urgence se sont réunis pou rétudier les problèmes résultant de la fermeture de voies routières sur le pont : Se sont ainsi rencontrés les PeaceKeepers, la CETAM, Urgences-Santé, le Service des incendies de Kahnawake et de Montréal, la Sûreté du Québec, la Centrale de communication Alerte-Santé (répartition des ambulances) et l'Hôpital Anna-Laberge de Châteauguay. Cette coopération a permis l'élaboration de solutions facilitant la circulation des véhicules d'urgence sur le pont.

 

« Les procédures établies nous permettent de nous assurer qu'en cas de besoin et malgré les fermetures, nos véhicules ambulanciers pourront rapidement traverser sur le pont Mercier », affirme Denis Bourdeau, coordonnateur de la CETAM pour le secteur concerné. « C'est à l'initiative du Conseil de bande de Kahnawake que nous avons eu l'occasion de réfléchir au problème et de se préparer à toute éventualité, pour le bien-être de la population. La fermetures de voies sur le pont ne perturbera pas nos activités, si essentielles pour la santé de la population » selon Patrick Jasmin, relationniste pour la CETAM.

 

La CETAM regroupe plus de 300 techniciens ambulanciers/paramédics qui répondent à plus de 62 000 appels par année. La CETAM assure les soins préhospitaliers de quelque 700 000 personnes réparties dans 72 municipalités couvrant un territoire de plus de 2700 kilomètres carrés.


Retour à la liste des communiqués