Apprendre la RCR : une question de vie ou de mort

Le vendredi 4 février 2011

À 14 heures à la Maison de la famille Le Cavalier de Longueuil, la Coopérative des techniciens ambulanciers de la Montérégie (CETAM) interpelle la population sur l'importance de maîtriser la réanimation cardio-respiratoire (RCR). Le docteur Dave Ross, directeur médical régional pour les services préhospitaliers d'urgence en Montérégie présentera les bienfaits de la RCR dans la région. M. Raymond Fortier, patient, ayant bénéficié de la RCR puis réanimé en 2009 témoignera de son histoire. Il rencontrera aussi pour la première fois les techniciens ambulanciers/paramédics l'ayant réanimé. En terminant, Amir Khadir, médecin et député à l'Assemblée nationale, insistera sur l'importance de la RCR.

 

Selon Patrick Jasmin, technicien ambulancier et relationniste à la CETAM, « Plusieurs organisations dont la Fondation des maladies du coeur du Québec (FMCQ) nous rappellent l'importance d'apprendre la RCR. Lors du dépôt d'un rapport l'été dernier, c'était au tour de la coroner Andrée Kronström, de faire ce rappel. Elle y mentionnait que seulement 6 % de la population québécoise a une formation à jour de RCR. En tant que service ambulancier, nous sommes bien placés pour constater que trop souvent, des patients en arrêt cardio-respiratoire (ACR) ne bénéficient pas de la RCR. Pourtant, ça fait la différence, et messieurs Ross, Fortier et Khadir sont ici pour en faire la démonstration »

 

Les statistiques montérégiennes présentées par le Dr Ross confirment l'importance d'apprendre la RCR. Chaque délai d’une minute avant la défibrillation fait chuter les taux de survie des victimes d’arrêt cardiaque de sept à dix pour cent. « La RCR a pour effet d'augmenter significativement ce délai crucial », de rajouter Karoline Theriault de la FMCQ. Pour le Dr Ross, « Sans RCR, plus les minutes passent, plus grands sont les risques pour un patient réanimé d'avoir des séquelles permanentes au cerveau par manque d'oxygène. Il ne s'agit donc pas seulement de survie, mais aussi de qualité de vie pour les victimes. » La CETAM encourage fortement la population à suivre les formations de RCR!

 

La CETAM regroupe plus de 300 techniciens ambulanciers/paramédics qui répondent à plus de 62 000 appels par année. La CETAM assure les soins préhospitaliers de quelque 700 000 personnes réparties dans 72 municipalités couvrant un territoire de plus de 2700 kilomètres carrés.


Retour à la liste des communiqués